25% de Françaises choquées par l’allaitement en public

26 juillet 2009 14 h 21 min12 commentaires
Share Button

bebesUn sondage IFOP révèle sur la nudité révèle que 25% des Françaises de moins de 35 ans se disent choquées par l’allaitement en public. Les femmes interrogées considèrent qu’il faudrait un peu de discrétion pour nourrir son enfant au sein, notamment en se mettant à l’écart.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande le lait maternel. Les bébés nourris au sein n’ont besoin d’aucun autre supplément, tandis que les enfants nourris au lait artificiel, qui n’est pas une source fiable de vitamine D essentielle à l’absorption du calcium et au bon développement des os, doivent recevoir un supplément quotidien de vitamine D qui est offerte sous forme de gouttes.

Un sondage IFOP révèle sur la nudité révèle que 25% des Françaises de moins de 35 ans se disent choquées par l’allaitement en public. Les femmes interrogées considèrent qu’il faudrait un peu de discrétion pour nourrir son enfant au sein, notamment en se mettant à l’écart.

La maman apprend à reconnaître les signes de faim de son bébé. Les mouvements de ses yeux et de son visage, ses changements de respiration ou les mouvements de succion de sa bouche sont de très bonnes indications. Il est difficile pour le nourrisson de se faire comprendre. Il s’exprime par des cris et des pleurs, qui n’indiquent pas nécessairement la faim. Il est recommandé d’allaiter à la demande; le bébé indiquera ses besoins, il suffit d’y répondre.

Le nourrisson demandera le sein plus souvent durant ses poussées de croissance. En revanche, il peut téter moins longtemps. Généralement, la longueur des séances d’allaitement diminue avec le temps. Les tétées peuvent être moins copieuses et plus fréquentes et leur intervalle augmente habituellement avec la prise de poids du bébé. L’enfant développe un rythme de succion qui lui permet d’ingurgiter une grande quantité de lait en moins de temps. Le corps de la femme s’adapte toujours aux besoins de l’enfant. Le phénomène de lactation varie à la demande du nourrisson.

Au début, l’allaitement est fréquent et à la demande du bébé. Le nombre de tétées oscille entre 8 à 12 fois par jour. La mère et la famille peuvent craindre que le bébé n’absorbe pas suffisamment de lait, car il réclame souvent le sein. Or, les nourrissons comme les adultes éprouvent le besoin de manger plus souvent que toutes les quatre heures. Le bébé tétera moins vigoureusement s’il n’est pas affamé.

Le bébé nourri au sein mouille de 6 à 8 couches en 24 heures. Il fait au moins une selle jaunâtre et molle par jour pendant le premier mois. Il est possible qu’il en fasse une après chaque boire. Les selles peuvent être moins fréquentes après le premier mois (une tous les deux à sept jours), mais elles resteront molles et jaunâtres.

À trois mois, le bébé devient plus éveillé aux choses qui l’entourent. Sa curiosité le rend plus distrait durant l’allaitement. La maman doit être patiente et stimuler activement son enfant. Le lait maternel demeure la meilleure et la première source d’alimentation. À six mois, les besoins du bébé deviennent supérieurs à l’apport nutritionnel du lait. La mère commence alors à lui donner une alimentation complémentaire en purée ou en bouillie.

À 10 mois, l’enfant se nourrit comme le reste de sa famille et il manifeste son envie de boire selon ses humeurs. Le lait maternel continue d’être une importante source d’éléments nutritifs en plus de procurer une protection contre les infections infantiles et autres maladies.

Il est parfois difficile de se mettre à l’écart pour allaiter. L’idéal serait qu’on s’habitue à voir les bébés prendre le lait en toute liberté en public.

12 Commentaires

  • Quelle hypocrisie…Et ce sont les mëmes, je parie, qui mettent des décolletés plongeants mëme pour aller en cours, ou qui dansent en se frottant contre les mecs en discothèque… Pauvres petites, choquées par une maman qui donne le sein? Il serait temps de revenir à un peu de bon sens et de naturel, c’est ça, la vraie vie, mes chères demoiselles!!!!

  • 25% dites-vous, une chance il en reste 75% que cela a qui ne fait rien du tout, et qui même sourirons et trouverons le spectacle attendrissant.
    Lemanque d’Amour fait des ravages dans les villes a ce que je voie. le manque de bébé en rend certaines particulièrement aggréssive. jalousie tsss
    L’on remarqueras aussi le coté très prude de cet article assez nauséeux qui prend le partie d’une minorité comme pour faire croire a ce qu’il s’agit d’un point de vue majoritaire, ce qui il me semble serait autrement plus “informant”.
    il y a toujours 25% de grincheux dans une population ce qui ne saurit faire “cas” et encore moins loi. en particulier par ici. surtout que si il y a préjudice, celui-ci est sommes toute bien minime, ces dames non cas tourner la tete, si vriament elles on envie de vomir.
    je dois certainement faire partie des 75% (la grose majoritée donc) que leur opinion médisante, agace radicalement.
    Qu’elles se porte donc devant les tribunaux pour se faire rembourser du préjudice psychologique et des trois jours d’arret de travail, devant cet attentat au bonne meurs sur la voie publique. là, il y aurait de quoi réguler, et légiférer contre les bébés.
    non-lieu donc.

  • Je paris que les femmes choquées de l’allaitement sont celles qui portent le voile ou la burka.

  • rien de plus beau que le sein d’une maman, cela nous interpelle nous les hommes même si l’on fait mine de ne pas observer. C’est un plaisir discret et cela fait parti de la vie , il est même étonnant d’en parler.

  • tout a fait d’accord yen a marre des trucs chimiques et puis comme le dit alicia c’est la vie c’est comme ca ^^

  • Et que pensent ces Françaises si pudibondes des magazines pornos, des pubs porno-chics affichés partout ?Ce qui est choquant, c’est qu’on puisse trouver ce geste choquant! Si elles en sont là, les mal heureuses, c’est que notre société est très, très malade et c’est bien triste.

  • comment allaiter traquillement au milieu d’une foule bruyante ?
    il faut nettoyer les bouts de seins avant et après, parfois il y a des douleurs, des crevasses, des compresses à installer.. .. non, ce n’est pas évident d’allaiter en public, il ne faut pas y voir que la poésie …

    je suis pour la discrétion, et au fait, il est de mode de trimballer les bébés partout dès la naissance (banque, adminIStrations, commerces, restos), ils doivent dorénavant s’adapter à nos vies, et nous avons perdu de vue le respect du bébé, du calme nécessaire, de son repos à des heures décentes ..

  • raslbol: arrête de délirer… je vois pas le rapport entre voile, burka, et allaitement… Et si je te dis que ces femmes sont celles qui allaitent le plus leur bébé? Non celles qui sont le plus choquées à mon avis sont celles qui se baladent les seins à l’air avec de gros décolletés et qui sont “choquées” de voir une femme “réduite” à cette tache “dévalorisante” et ” dégradante ” pour la femme qu’est donner le sein à son bébé..

  • raslbol donc d apres toi y a 25% de juives laiques chretiennes portant la burqa et voile, retire le voile de ta cervelle avant t as les semelles plein plein de m…. regarde où t u marches et reflehis un peu

  • Aux Etats-Unis des lois ont ete votees pour proteger les femmes qui allaitent en public. Non seulement leur interdire d’allaiter est passible de poursuite en justice par l’Etat (tout etablissement qui empeche une femme d’allaiter en public sera poursuivi par l’Etat.. ce n’est meme pas a la mere de s’en charger) mais les consequences financieres sont tres lourdes.

    Un bebe ne choisit pas quand il a faim. Et il serait temps de proteger les femmes qui allaitent contre les connards et connassent qui ont leur point de vue et veulent l’imposer au reste du monde.

  • quand margot degrafait son corsage pour donner la gougoute a son chat tous les gars tous les gars du village etaient la la la etaient la la la la la!!!! et moi aussi je prefere voir une femme allaiter que des culs plats en string

  • Je viens de lire un article sur l’allaitement au Québec, dénonçant une “police de l’allaitement” et ça fait très peur. Elargissons un peu le débat : d’une manière générale, on dirait qu’il y a une belle propagande pro-allaitement qui culpabilise beaucoup de femmes qui feraient peut-être le choix de ne pas allaiter si on leur présentait une info objective sur l’alimentation des nourrissons… Ce qu’on dit surtout, c’est “c’est le meilleur pour votre enfant, il sera mieux protégé” … quand c’est pas “il sera plus intelligent”, ce qui est une foutaise absolue. A-t-on le choix ? OUI, ON DOIT L’AVOIR !!!!
    Mieux vaut un biberon donné de bon coeur qu’un sein donné à contrecoeur. Parmi les femmes de 30 ans et plus dont je fais partie, nombre d’entre nous n’ont pas été allaitées du tout, et à l’époque ce n’était pas étrange. On ne s’en porte pas mal du tout, au contraire. On est en bonne santé et on adore nos mamans ! personnellement, je constate plutôt que chez la plupart des bébés et jeunes enfants que je connais et qui ont été allaités, je les trouve dans l’ensemble bien moins résistants que nous l’étions.
    Je ne serais pas étonnée qu’il y ait une sorte de backlash inconscient contre ce lavage de cerveau chez une certaine proportion de très jeunes femmes, qui se projettent en mères dans quelques années, et se disent qu’elle n’auront peut-être pas le choix que de faire ce qu’elles voient aujourd’hui en public et ça les dérange, malgré toute la “beauté” prétendue de l’aillaitement. Ce qui se comprend.
    Le mieux n’est pas d’allaiter son enfant à tout prix parce que l’OMS dit que c’est le mieux.
    Le mieux est de faire son choix posément, autant que possible, tranquilisant la mère, que son bébé n’ait pas faim, et qu’il se développe normalement. Et un biberon, n’en déplaise aux intégristes de l’allaitement, n’est pas mauvais. Il nourrit aussi un enfant.
    A bas la propagande, vive l’information objective à portée de toutes les mamans. Et vive le choix. Pouvez-vousimaginer pire désarroi pour une mère que de commencer une nouvelle existence avec des contraintes telles qu’en pose l’allaitement s’il est imposé ? Ce n’est pas un geste inné et poétique, c’est souvent DIFFICILE. Comme être mère!!! Bravo à celles qui le font en toute sérénité, tant mieux si tout le monde y trouve son compte. Mais un biberon, c’est très bien aussi !!!

Poster un commentaire

Vous devez vous connecter pour réagir.

Lire les articles précédents :
Barack Obama a amélioré l’image de marque des États-Unis

L’image des États-Unis au niveau international s’est améliorée depuis l’élection du président Barack Obama. C’est ce qu’indique une enquête menée...

La menace de la grippe omniprésente, affirme l’OMS

Compte tenu de la vitesse à laquelle se propage le virus A(H1N1) de la grippe dite porcine, l’Organisation mondiale de...

Crime d’honneur au Canada

Suite à la découverte, le 30 juin 2009, des corps de quatre Québécoises d'origine afghane, Zainab (19 ans), Sahar (17...

Sahara Occidental: Les Marocains regrettent Bush

Les données du conflit au Sahara Occidental semblent avoir substantiellement changé avec l'arrivée des démocrates à la Maison-Blanche. Et, encore...

Grippe A/H1N1 : Ni fatalisme, ni psychose

Le virus de la grippe porcine, officiellement appelé virus A-H1N1, se répand sur l'ensemble de la planète à une vitesse...

Grippe A/H1N1 : premier cas autochtone à La Réunion

La Réunion compte 20 cas avérés de grippe A/H1N1, dont un premier cas autochtone d'une personne qui contracté la maladie...

Mort de Gary Reinbach : des médecins montrés du doigt

Les médecins britanniques ont refusé une greffe de foie à Gary Reinbach, un jeune de 22 ans atteint d’une cirrhose...

L’élection d’Abdel Aziz validée en Mauritanie

Le Conseil constitutionnel a rejeté les plaintes des candidats perdants et confirmé la victoire de l’ancien chef de la junte....

Fermer